Portrait du directeur de course


coustere3« La course du cœur : je l'ai courue 3 fois, et 3 fois je me suis dit que ce serait la dernière, tant j'en sortais lessivé …C'est une course compétitive et généreuse qui recentre sur les valeurs de la vie ; c'est juste une histoire d'hommes et de femmes qu'une cause solidaire rassemble.
Dans un contexte quotidien propice à la désespérance, nous avons, nous transplantés, bénéficié d'une nouvelle chance de vivre, grâce à la compétence et à l'incroyable générosité d'autres hommes. Il nous appartient, plus qu'à quiconque, de clamer que la compréhension entre les hommes, sauve des vies et nourrit l'émotion : nous avons cette magnifique responsabilité !
La course du cœur nous permet de diffuser cela. »
Olivier Coustère

Olivier Coustere est né le 28 juin 1962. Hyper sportif, l'institution médicale identifie son insuffisance rénale aigüe (maladie de Berger) l'année de ses 16 ans; l'évolution de la maladie est rapide : en avril 1981, il est hospitalisé à l'hôpital Necker (Paris), en urgence, en phase d'oedème pulmonaire aigu. La mise sous dialyse est immédiate et lui sauve la vie.
Il poursuit ses études en internat à l'hôpital, et il apprend rapidement à se dialyser à domicile, condition préalable à la poursuite de ses études… qu'il finit par abandonner en avril 1982, suite à une hospitalisation de plus.
Son frère Frédéric, plus jeune d'un an, vient alors lui proposer l'un de ses reins... Après quelques tergiversations, Olivier Coustere décide d'accepter ce don familial et fixe la date de transplantation au 28 juin 1982, à Necker, soit le jour de ses 20 ans ! La transplantation est un succès et lui permet de reprendre ses études, concrétisées par un diplôme d'ingénieur en informatique.
 
Olivier Coustere fonde en novembre 1989, l'association Trans-Forme - Association Fédérative Française des Sportifs Transplantés et Dialysés - en compagnie de quelques transplantés et dialysés, ainsi que de médecins de la transplantation et du sport ; il anime l'association sans discontinuer depuis sa création. Par ailleurs, il est élu administrateur de la WTGF (World Transplant Games Federation, Fédération Mondiale des Sportifs Transplantés) en 1993, en devient le secrétaire général en 1995, puis le Président en 2004, fonction qu'il occupe encore aujourd'hui.
 
La maladie de Berger récidive en 1992. Il décide, fatigué, de déposer le bilan de l'entreprise qu'il dirige, et se positionne sur la liste d'attente de greffe ; il est alors placé en dialyse d'urgence et de nouveau transplanté le 6 juillet 1994. Il reste quelques 52 jours à l'hôpital entre greffe et dialyse... Puis reprend le cours de ses activités : il est notamment l'initiateur des Jeux Mondiaux des Transplantés qui se sont déroulés pour la première fois en France, à Nancy en juillet 2003, un projet de première importance pour la communauté des receveurs, donneurs, préleveurs, transplanteurs, coordinateurs, etc.
 
Puis la néphro-toxicité des médicaments qui lui permettent de vivre le ramène aux portes de la dialyse ; il est de nouveau en liste d'attente d'un rein du mois d'octobre 2003… au 18 mai 2006 où la chance incroyable d’une troisième greffe d’un donneur « full compatible » survient.
 
Aujourd’hui tout va bien. Pour l’instant.
 
La Course du Cœur est l'un des événements majeurs que Trans-Forme organise sous son impulsion. Plus que quiconque, il en mesure l'enjeu, en matière de sensibilisation du grand public à la réussite de la transplantation d'organes et à la nécessité des dons d'organes et de tissus.

Médiathèque

Nous contacter

contact accueil